Neurolab nous projette dans l'avenir.

Publié le par Samia

Mon dernier post concernant les vêtements mesh était un coup de gueule contre certains pseudo-créateurs qui profitent de l'arrivée de cette technologie pour peinturlurer en hâte un fichier 3D récupéré sur le net et tenter de nous le refiler à prix plus ou moins fort.

Heureusement, Il y a des exemples plus positifs. On a bien entendu déjà parlé de Jane. Cette fois c'est Ono Zinner, le designer de  Neurolab qui nous démontre avec brio que les meshes sont l'avenir d'une partie de notre garde-robe.

On ne va pas parler de style cette fois-ci. Neurolab propose des vêtements, chaussures et accessoires dans un esprit cyber-tech très éloigné de ce que je porte. 
On va parler qualité de réalisation. Et autant vous le dire tout de suite, je suis impressionnée.

Un coup d'oeil d'ensemble pour commencer... Neurolab a sorti un pantalon "baggy', disponible en couleurs unies ou en motifs camouflage, pour hommes ou pour femmes. 

neurolab-1 neurolab-2

Le pantalon est fourni en deux tailles, et dans mon cas le résultat est convaincant, le layer alpha est utile mais n'intervient que très peu. Le design est soigné, avec un effet d'ombres et relief convaincant, et l'association de différentes matières.

Mais c'est en se rapprochant qu'on se rend mieux compte de la qualité - et par la même occasion de l'intérêt de la technologie mesh pour un pantalon, qui je l'avoue ne me paraissait pas évident jusqu'à présent...
(Cliquez pour agrandir l'image) 

neurolab-d1 neurolab-d2

Les textures sont joliment soignées, avec un effet fibre tissée ou caoutchouc selon les parties, des coutures, des séparations... Mais surtout, le mesh permet un superbe effet de relief : la ceinture n'est pas peinte sur le pantalon, elle est vraiment en relief (et sans risque de bailler ou de bouger bizarrement comme certains sculpts). Et elle est glissée dans des passants eux aussi en relief. Idem pour les poches qui sont rapportées et non dessinées, la bande noire sur le coté, ou les appliques à l'interieur des cuisses. Sans compter que la forme est vraiment resserrée au niveau de la séparation à l'aine, ce qui est totalement impossible avec une fringue classique.

Bref, il s'agit du rendu le plus réaliste en terme de relief que j'ai jamais vu. C'est a ce genre de choses qu'on voit tout ce que les meshes vont nous apporter à l'avenir.

Le prix ? A L$ 600 pour une couleur ou L$ 2000 pour un pack, ce n'est pas vraiment donné. 
Mais compte tenu de la qualité de réalisation (et de la quantité de boulot que ça a du représenter...), c'est un prix qui est tout à fait justifié.

Liens utiles :

Le site web de Neurolab

Le magasin Neurolab inworld

La boutique sur le SL Marketplace

Publié dans Mesh

Commenter cet article