Redgrave reprend l'initiative ?

Publié le par Samia

Pour les "vieilles" SLiennes telles que moi, Redgrave est un monument de la mode SL. Une institution, une icône même: le magasin synonyme de qualité.
Avec des défauts certes, les prix élevés, l'absence d'options, les layers uniques et parfois mal choisis... Mais une qualité de textures extraordinaire, et à mon avis encore inégalée dans leur domaine.

Mais ... On a eu le sentiment que coté fringues, Redgrave passait peu à peu dans la catégories "anciennes gloires" pour ne pas dire "has been".
D'une part, parce qu'ils ont donné l'impression de se concentrer sur les skins, probablement plus profitables, avec un bonheur inégal. Les nouveautés en fringues étaient non seulement rarissimes, mais pas toujours intéressantes, malgré quelques initiatives très réussies coté vêtements masculins.
D'autre part, leurs premières fringues mesh étaient absolument indignes de la marque. 
Des full perms retexturés. Joliment retexturés d'ailleurs, mais ... pas un design original. Ca n'a rien de honteux en soi, mais s'agissant de Redgrave, c'est un peu comme si Giorgio Armani se mettait à vendre du H&M recolorié.

Du coup, les jeans "liquid mesh" que Redgrave vient de sortir résonnent comme un coup de tonnerre dans le ciel de la création mesh.
Parce qu'il s'agit vraiment de création originale, sur le mesh comme sur les textures. Et surtout, parce que Redgrave se propose de bouleverser tout ce qu'on avait cru comprendre des meshes, avec leur "liquid mesh". 

Le principe : plus besoin de Standard Sizing, une seule taille, qui s'adaptera parfaitement à toutes les shapes.
J'ai scrupuleusement lu la notecard d'Emilia Redgrave expliquant le principe du Liquid Mesh, et à ma grande honte, je dois avouer que je n'ai rigoureusement rien compris. Mais vraiment rien, que dalle, nada :/

Evidemment, j'ai immédiatement testé. Et j'ai été sidérée de voir que le jean me va impeccablement (le layer alpha reste indispensable, mais vraiment pour corriger à la marge)
Immense surprise, parce qu'ayant une shape très très éloignée des standards SLiens, je suis juste abasourdie qu'une taille unique m'aille aussi bien !

J'espère du coup votre retour si vous essayez la démo ou achetez le jean, que ce soit en commentaires ici, sur facebook, en IM, en groupchat, par pigeon voyageur, ou tout autre moyen qui vous viendra à l'esprit !
Parce que si ça vous va aussi... Alors Redgrave aura réussi un vrai coup de maître, d'autant plus superbe que personne ne l'imaginait.

Tout ceci étant dit, ça donne quoi, les jeans "liquid mesh", si on vire le coté technique ? 

Eh bien, ça donne du pur Redgrave, au mieux de sa forme, capable à la fois du meilleur et du pire.

Redgrave-jeans-1 Redgrave-jeans-2

Cheveux Analog Dog, chemisier Monso, pull ColdLogic, chaussures Lassitude & Ennui et Zaara, bijoux Maxi Gossamer

Le meilleur, c'est la fome impeccable du jean. (avec tous les bémols expliqués au dessus)
Le 
meilleur, c'est la texture,techniquement somptueuse, et frappée de la touche Redgrave. Cette capacité qu'ont certains designers à créer des textures qui font qu'on les reconnait instantanément.
Le meilleur, c'est ce talent qu'on connaissait déjà à Redgrave, mais qui est ici à son top, de jouer des textures pour nous faire un popotin sexy malgré les aberrations du template de shape à cet endroit.
Le meilleur, c'est le plaisir de voir Redgrave jouer à nouveau dans la cour des Grands.

Le pire, c'est le coté "overkill" dont Redgrave est hélas coutumier...
Ils auraient pu se lancer avec un jean (ils savent les texturer mieux que quiconque) mais non, ils font dans le jean "à reflets métalliques", histoire de prouver leur talent.
Et surtout, ils auraient pu s'abstenir de la variante "shiny", assez extraordinaire de mauvais goût. Le bling a fini par disparaitre de SL, c'est pas utile de sortir une nouvelle ânerie tape à l'oeil ! 

Mais ce que je retiens avant tout, c'est le retour de Regrave dans la mode, avec  de vraies créations, chères, mais superbes de qualité.
Du Redgrave "comme autrefois" en fait.  

 

 

 

 

Publié dans Actualité

Commenter cet article