The Dressing Room : Le meilleur rapport qualité-prix de SL ?

Publié le par Samia

The Dressing Room existe depuis déjà un moment, avec un principe aussi simple qu'efficace : Regrouper dans un même lieu des créations exclusives de designers reconnu(e)s, vendus durant deux semaines à tout petit prix. 

tdr-official

Quelles créations ? Des fringues surtout, mais aussi des skins, des chaussures, des cheveux, des bijoux...
Et tout petit prix ça vaut dire quoi ? Entre L$ 25 et L$ 70. Jamais plus. 

Ils ne sont pas les seuls sur ce créneau du "offrez vous des items de créateurs pour pas cher", mais ils présentent à mes yeux trois qualités majeures par rapport à la plupart de leurs "concurrents" :

  • Quand ils parlent de créateurs reconnus, ça déconne pas... Tuli, Baiastice, Exile, Kunglers, Fishy Strawberry, et j'en passe.. Certes, il y a aussi des boutiques moins renommées, mais ça pose quand même gentiment le concept !
  • Regrouper tous les items vendus dans un même lieu, c'est sympa pour la shopping-addict... pas besoin de se téléporter dans 257 boutiques, tout est sur place, on peut faire la razzia tout de suite. 
  • Les créas jouent vraiment le jeu. Pas de vieux rogatons ressortis du placard, d'items très accessoires qui ne valent pas plus que leur prix faussement discount ou de machins faits à la va-vite, ce sont vraiment des items de qualité qui sont en vente, et qu'on achèterait plus cher sans râler. 

Concrètement, comment ça se passe ? Il y a en fait deux "dressing rooms". L'originale, The Dressing Room, et sa jumelle, The Dressing Room Blue. Les items de The Dressing Room changent tous les 15 jours, la semaine suivante ce sont les items proposés dans The Dressing Room Blue qui changent, etc.. Donc, on a des nouveautés chaque semaine, dans l'une ou l'autre des Dressing Rooms. 

Les créateurs sont systématiquement les mêmes chaque fois, à l'exception d'un "Guest" par Dressing Room : un créa qui vient faire un coucou en proposant une des ses créations, mais qu'on ne retrouvera pas les fois suivantes. 

Bon, évidemment, il y a une ficelle marketing derrière ce généreux concept : Faire connaitre les créas qui participent, et donner envie d'aller en voir plus dans leur boutique, et de raquer au prix fort ce qu'ils font par ailleurs. A la différence du "Fifty Linden Friday" ou "I love 69 Linden", et groupes assimilés, on a pas besoin d'aller dans chaque boutique, mais le principe reste le même : Attirer le chaland. Et si ça ne contribue pas à augmenter le traffic sur place, ça reste évidemment une opération publicitaire. 
Et vous savez quoi ? Ca ne me pose rigoureusement aucun problème si la qualité est au rendez vous (et c'est bien le cas), c'est même l'occasion de découvrir des boutiques qui nous auraient échappées. 

Bon, assez d'explications, passons à la "shopping experience" ya quand meme que ça de vrai ! 

Déjà, première qualité, le décor est joli, bien buildé, avec gout, ce qu'il faut d'originalité, bref, aller y faire des achats n'est pas seulement "utilitaire", c'est agréable.
D'autant plus agréable que c'est joli mais sans lag. On peut y aller sans se retrouver avec les fps au fond de la cave, ce qui est aussi une preuve de bonne conception (Message personnel aux owners de Mon Tissu : Oui on peut faire de la belle déco sans obliger les clientes à lagger comme des vaches. Prenez des notes et remettez vous au boulot) 

tdrb
En balade à The Dressing Room Blue, skin Laqroki, cheveux Amacci, yeux Persona, pantalon Coco, tee-shirt et cardigan Hi Ca, bijoux Uzuri et Earthstones.

Mais bon, le décor, c'est bien gentil, mais c'est quand meme ce qu'on peut y acheter qui nous intéresse, n'est ce pas ? Alors, quelques exemples commentés...
Sachant que je n'y ai acheté que ce qui correspondait à mon style perso, vous auriez bien évidemment pu craquer pour d'autres choses.
(NB - cliquez sur les images pour les agrandir)

Une skin de chez YS&YS (Your Shape & Your Skin. Ou l'inverse, je sais plus) qui a fait très plaisir à mon Alt-à-photos.
Non seulement la qualité est excellente, non seulement une skin de ce niveau pour L$ 70, c'est exceptionnel, mais en plus elle est fournie avec une tripotée d'options ... (hairbaise, couleur des sourcils, cleavage enhancer, taches de rousseur) que des skins à L$ 1000 ou davantage ne proposent pas. C'est encore dispo au moment où j'écris cet article, profitez en tant qu'il est encore temps ! Les cheveux sont des Exile, trouvés aussi chez the Dressing Room

tdr-ys tdr-ys2

Des robes casual..
Trois robes de chez Klunger's (celle avec les fleurs sur fond blanc, je craque totalement, attendez vous à me voir souvent avec l'été prochain) , et une petite robe de chez fri.day (qui était là en tant que guest). Finitions impeccables, trois couleurs pour L$ 70, évidemment j'ai foncé !

tdr-kunglers tdr-k3 tdr-K2tdr-friday

Des robes plus "soirée", ou en tout cas moins casual... Par Baiastice, LeeZu Baxter Design ou R.icielli (dont une robe 100% prims.). Et encore des cheveux Exile (sauf la 3e image, Analog Dog plein tarif). 

tdr-baia tdr-lbd tdr-Ric tdr-Ri

Des ensembles, par Baiastice, Fishy Strawberry, Mimikri ou Emery. (les cheveux Exile viennent du Dressing Room, les Analog Dog, eux, c'est toujours plein tarif)

tdr-baia2 tdr-FS tdr-mimitdr-inc

Et des "separates" même si curieusement ils sont assez rares, comme ici un jean Fishy Strawberry associé à un top R.icielli

tdr-FS+R  

Bon, deux regrets quand même : Il n'y a que très peu de chaussures proposées (et quand c'est le cas, c'est pas le genre que j'aime), et les bijoux vendus sont souvent difficiles à porter (gout personnel, là encore). Mais c'est vraiment histoire de critiquer...

Bref, les Dressing Rooms, c'est du choix et de la qualité pour vraiment pas cher. Que du bonheur !

Pour aller sur place :

The Dressing Room

The Dressing Room Blue

Note importante : Ca fait un bon moment que je fréquente les deux Dressing Rooms, donc j'ai pioché dans mon inventaire afin de vous donner une idée de ce qu'on peut y trouver. La plupart des tenues ne sont plus disponibles, de nouvelles les ayant remplacées. 

 

Publié dans Projecteur sur

Commenter cet article