Du bon usage des mesh full perms.

Publié le par Samia

Vous le savez déjà, je ne suis pas très fan des designers qui utilisent des templates ou des mesh full perms.
Au delà de la moindre créativité, cela présente un double défaut à mes yeux : risque d'uniformité (marre de voir tous ces tops identiques) et meshes pas forcément bien adaptés aux avatars.
Comme toute règle, elle a ses exceptions.

La première, c'est quand le travail sur les textures effectué par le designer apporte un vrai plus, qu'il est suffisamment soigné pour qu'on oublie le mesh ou le template, et qu'on ne retienne que le résultat final. C'est par exemple le cas de narcisssia, elle n'est pas la seule.  

La seconde, c'est quand les full perms sont utilisés dans le but de proposer des articles à petits prix.
Autant ça m'exaspère passablement de voir un pull ou une robe issus d'un full perm et vendus hors de prix, autant l'idée de s'en servir pour proposer des fringues mesh pas chères me parait parfaitement acceptable. 

D'autant plus que, comme on le craignait, la plupart (pas tous, heureusement) des créateurs de fringues mesh de qualité ont eu méchamment tendance à saler les prix. 

Du coup, je trouve intéressants quelques articles de chez DuckNipple.
Non sans un certain malaise : La politique de DuckNipple, jusqu'à présent, c'était que tout ce qui était vendu sous la marque DuckNipple était de la création pure, les créations faites à partir de templates full perm étant vendues (beaucoup moins cher) dans une boutique séparée, sous le label 20.Five
Distinction qui n'a pas été respectée concernant les articles mesh dont je vais vous parler, ce que je trouve dommage, pour ne pas dire limite malhonnête.
Toutefois, la politique de prix réduits étant respectée, la démarche demeure intéressante. 

C'est quoi alors la démarche ? Un débardeur plus un autre top (les deux, j'insiste, à partir de full perms), avec un HUD permettant de varier séparément les couleurs de chaque élément, pour L$ 175

Par exemple, un débardeur sous un pull court. 12 couleurs possibles pour le débardeur, 12 couleurs aussi pour le pull, le tout fourni avec les 5 tailles du Standard Sizing, ça permet énormément de possibilités et de variantes, ce qui rend le prix de L$ 175 vraiment raisonnable. 

DN-c  DN-b

Ca permet du coup de les porter en camaieu, comme sur la photo de gauche, nuances de brun avec un jean LF, ou en couleurs complémentaires comme sur la photo de droite, en opposant un vert pale à un violet foncé sur un jean usé de chez Calypso Giano. 

Même principe avec un cardigan découvrant l'épaule, 12 couleurs pour chaque, ce qui permet 144 combinaisons, toujours pour L$ 175. (jeans Armidi à gauche, cargo Redgrave à droite)

U.one-e DN-a

Encore plus intéressante dans cette logique de petits prix, l'initiative de Fionna Cale, avec les boutiques U.One et Pop Art Furniture : C'est moins élaboré (pas de HUD ou de textures multiples) mais les tarifs en font du quasi-freebie.

Evidemment la qualité n'est pas parfaite. Les meshes sont plus ou moins bien faits, le standard sizing est loin d'etre respecté, les finitions ne sont pas extraordinaires, etc. 
Mais c'est vraiment très bon marché. Entre L$5 et L$10 pour la plupart des articles, quelques uns vendus moins cher (L$ 1 ou 2) d'autres un peu plus cher (sans dépasser L$20) 
Du coup, même si je ne serai pas forcément très cliente, je pense que ça vaut le coup d'être salué.

D'autant que la designer a des idées parfois intéressantes coté textures. Pas à tous les coups, pas toujours, et ça manque de soin coté ombres et plis, mais... Il y a de l'imagination, et du goût, dans les textures réalisées. 

Bon, pas forcément avec cette robe noire, qui est vraiment basique de chez basique. Mais qui n'est pas si mal faite, et une fois encore, à ce prix, c'est quasiment du freebie... Ce qui la fait regarder d'un autre oeil. 

U.one-b

Plus original une autre robe qui pour moi ... ne va pas du tout en tant que robe !
Mais fait en revanche un parfait t-shirt oversized à enfiler au saut du lit pour aller prendre le p'tit dej sans choquer les voisins !
Et vu son prix, on peut le détourner de sa vocation première sans avoir de regrets.

U.one-c

Et j'ai vraiment bien aimé cette robe à motif rayures. Trop courte à mon goût pour être portée comme robe, mais impec comme top long sur un pantalon (de chez Izzie, en l'occurrence).
Je l'ai déjà dit, ça manque d'ombrages, de plis, de finitions... Mais je trouve le motif vraiment sympa, il plaide en faveur de la designer. 

U.one-0

En conclusion, j'avoue que perso, je continuerai plutôt à faire mon shopping chez Maitreya ou Celoe. En râlant contre leurs prix, mais en acceptant quand même de raquer. 
Parce que je peux me le permettre, et parce que la qualité fait que je ne me sens pas volée. 
Mais je me souviens aussi de la Samia de début 2007 qui écumait le Yadni's Junkyard ou le Sarah Nerd freebies paradise... 
Et qui ensuite, avant d'ouvrir Attitudes, faisait hyper attention au prix des fringues.

Je crois qu'elle apprécierait ces boutiques si elle débarquait dans SL maintenant.  

Liens utiles :

Publié dans Projecteur sur

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article